Derrière l’objectif | photographe famille Bordeaux

Hier, nous avons pu enfin profiter de l’océan. D’habitude dés le mois de mars, nous pouvons le savourer, mais cette année il a fallu être patient. Alors bien évidemment j’ai photographié cette première de l’année, pour pouvoir voir, ou revoir, ou même re revoir plus tard, cette vidéo, lorsque je serai trop vieille, pour faire marcher ma mémoire. Mais aussi pour vous montrer, pour quelles raisons je fais les séances photos à la plage, en début de soirée, juste avant le couché du soleil.
C’est ma méthode, je ne dis pas que c’est LA méthode universelle, mais dans tous les cas c’est avec cette manière là que je travaille. Je travaille autant que possible sans flash, car lorsque je suis en mode reportage, je me trouve plus discrète, et plus libre de mes mouvements.
Nous sommes arrivées à la plage, il devait être midi 30, nous en sommes reparties à 16H30, nous sommes donc restées durant les heures les plus chaudes, et au moment où le soleil est à son zénith.
Mon but là étant clairement de ne faire que du reportage, d’essayer de retranscrire le plus fidèlement possible cette journée, pas de pose, pas de calcul, rien de préparé, uniquement du spontané et la lumière du moment.
Et vous allez voir, les ombres dures que Rachel a su le visage, sur le corps, le port des lunettes est obligatoire.
Je vous laisse regarder la vison que j’ai de la plage, ce que ça représente pour moi. Il manque juste les jeux dans les dunes. Nous ne pouvons plus toujours y accéder ( dans le but de les préserver. Ou alors il faut aller dans des plages qui ne sont pas surveillées, mais ces plages là se méritent, et il faut bien souvent marcher un petit moment, sans caillebotis.)

 

FACEBOOK|TWITTER|MON ACTUALITE|ME JOINDRE

Votre adresse mail ne sera jamais ni publiée, ni partagée Les champs marqués sont obligatoires *

*

*